Navigation – Plan du site
Congrès et colloques

Le XIIe Congrès mondial des études juives

Jérusalem, 29 juillet - 5 août 1997
Michel Abitbol
p. 24-25

Texte intégral

1Du 29 juillet au 5 août s’est tenu à l’Université hébraïque de Jérusalem le XIIe Congrès mondial des études juives, avec la participation de plusieurs centaines de chercheurs du monde entier. Réuni tous les quatre ans, ce congrès représente la plus grande manifestation des études juives à travers le monde. Pendant la semaine de délibérations, les congressistes ont l’occasion de se rendre compte de l’état de la recherche dans les différents domaines des études juives.

2Cette année les travaux ont été répartis dans cinq sections : la Bible et le monde biblique ; l’histoire juive ; la littérature rabbinique, le droit juif et la pensée juive ; les littératures, les langues et l’art juif ; la société juive contemporaine. Chacune des sections était divisée en plusieurs disciplines dont certaines reflétaient l’évolution récente des études juives telles que, par exemple, les études féminines, la Géniza du Caire, les aspects universalistes de la Shoah ou l’évolution de la société israélienne et des judaïcités européenne et américaine.

3Comme prévu, et ce n’est que naturel, les chercheurs israéliens étaient prédominants dans tous les domaines. On a remarqué, en deuxième position, la présence américaine, mais le fait notable de ce congrès, comme de celui qui l’a précédé, a été la présence allemande qui se confirme dans des disciplines bien définies, et surtout la présence russe et slavophone, qui, sans aucun doute, reflète l’ouverture du système universitaire de l’ancienne URSS, qui accorde de plus en plus de place aux études juives bannies de l’enseignement supérieur au cours de l’époque communiste.

4La présence française, elle, s’est articulée dans plusieurs directions : tout d’abord par le nombre honorable d’universitaires venus de Paris comme de province. Ensuite, le choix de certains sujets touchant à l’histoire des Juifs de France et qui intéressent des chercheurs du monde entier – Vichy, le Moyen Age, etc. – et enfin, la présence de la pensée juive contemporaine, personnifiée par Emmanuel Lévinas, qui a fait l’objet d’une session spéciale.

5En dehors des réunions professionnelles, les participants ont été conviés à des symposia dont les thèmes ont été choisis de manière à rendre compte des grands sujets qui agitent le monde des études juives en général, et le monde juif en particulier, tels que les aspects universels de l’holocauste, sujet suscité vraisemblablement à la suite des discussions provoquées par le livre de Daniel Goldhagen Les bourreaux d’Hitler ; éthique et judaïsme en rapport avec les débats suscités par les manipulations génétiques ; l’État d’Israël, État juif et démocratique, thème choisi en réponse aux discussions passablement houleuses qui ont suivi l’entrée en force des formations religieuses israéliennes dans la vie politique du pays.

6Enfin les participants ont été invités à assister à deux expositions : l’une relative aux manuscrits de la mer Morte et l’autre à la Géniza du Caire. Si cette deuxième exposition n’a occasionné aucun problème, il en a été tout autrement de celle concernant les manuscrits de la mer Morte, qui au cours des dernières années ont été au centre de débats entre les chercheurs des différents continents à la suite de ce qui a semblé à certains être comme un monopole « israélo-vaticanesque » sur l’étude et la recherche attachées à ces manuscrits découverts il y a cinquante ans dans les grottes de Qumrân.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michel Abitbol, « Le XIIe Congrès mondial des études juives », Bulletin du Centre de recherche français à Jérusalem, 1 | 1997, 24-25.

Référence électronique

Michel Abitbol, « Le XIIe Congrès mondial des études juives », Bulletin du Centre de recherche français à Jérusalem [En ligne], 1 | 1997, mis en ligne le 27 juin 2008, Consulté le 01 mai 2017. URL : http://bcrfj.revues.org/4952

Haut de page

Auteur

Michel Abitbol

Université hébraïque de Jérusalem

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Bulletin du Centre de recherche français à Jérusalem

Haut de page